Intracom 2013: Les médias sociaux au service des entreprises 0

intracom

La conférence Intracom 2013 pour les professionnels du web et des communications interactives, porte cette année sur les médias sociaux au service des entreprises.  Cette 12e édition d’INTRACOM se déroulera le 25 avril prochain à l’Omni Mont-Royal à Montréal.

Michelle Blanc, consultante conférencière et auteure marketing internet et stratégies Web, est l’une des vedettes de l’événement.  Elle est suivie par plus de 34000 personnes sur Twitter. Sa conférence s’intitule : « Les médias sociaux, c’est plus que du bonbon… ».

« Les médias sociaux sont très utilisés par les internautes québécois, mais les entreprises tirent de la patte. Pourquoi sommes-nous en retard? Quels sont les mythes tenaces touchant les médias sociaux? Quels médias sociaux privilégier, comment gérer les critiques et la gestion de crise sur les médias sociaux. Voilà quelques-uns des sujets qui seront couverts lors de cette conférence et vous comprendrez enfin pourquoi les médias sociaux, c’est plus que du bonbon… »

Nate Elliot, vice-président et analyste principal chez Forrester, sera un autre conférencier vedette.  Ayant débuté sa carrière sur le web en 1995, il est considéré comme un pionnier dans l’industrie des stratégies interactives. Nate Elliott aide les entreprises à élaborer des stratégies de marketing interactif, en particulier les chaînes de marque tels que les médias sociaux et la publicité vidéo en ligne. Ses clients viennent de presque tous les secteurs – y compris les biens de consommation, les produits pharmaceutiques et les services financiers – et de partout dans le monde.

Sa conférence s’intitule : « Affinité, intention et la répartition du budget marketing – Évaluer comment Facebook aura un impact sur votre commercialisation ».  Cette présentation sera en anglais.  « Chaque jour, des milliards de recherches se font sur Google, et dans le processus, ils créent ce que John Battelle a qualifié de «base de données des intentions»: un enregistrement massif des désirs du monde qui aide l’entreprise à générer des dizaines de milliards de dollars de recettes publicitaires. Mais Facebook, peut-être la seule autre société qui a recueilli autant de données que Google, n’a pas eu la même chance jusqu’à présent de convertir ses données en dollars. Pourquoi ? Parce que contrairement à Google, Facebook a involontairement construit une « base de données de l’affinité»: un record massif de ce que les gens aiment plutôt que ce qu’ils ont l’intention de faire.

La base de données de l’affinité est potentiellement aussi précieuse que la base de données des intentions – mais ni Facebook ni les responsables du marketing n’ont réussi à trouver la façon de faire ou de mesurer cette valeur. La question est : qui peut trouver la valeur cachée de cette base de données de l’affinité, et comment ce changement affectera les pratiques du marketing ? »

Gregory S. Smith, CIO de The Pew Charitable Trusts sera un autre conférencier. Ce dernier a été nommé au top 100 des leaders en technologies de l’information par le Computer World magazine. Guillaume Brunet, associé chez Substance stratégies numériques est considéré comme l’un des 40 meilleurs marketers en ligne du Canada, fera aussi partie de la conférence.

Les organisateurs soulignent que l’événement se veut interactif, ainsi les conversations avec les participants passeront par la mobilité sur les différentes plateformes. Finalement, des études de cas seront présentées pour mieux comprendre l’expérience vécue dans les organisations dont la Banque Nationale du Canada, le Mouvement Desjardins, le Groupe St-Hubert, la Société de Transport de Montréal (STM), VIA Rail Canada, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et la Ville de Montréal.

Pour en savoir plus : www.intracom2013.com

Louis Rhéaume

Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

Twitter: @InfocomAnalysis