Uncategorized



Infocom bulletin #2 : our free newsletter is now available

Hello,

We are pleased to present our free quarterly e-newsletter (subscribe at the right of the page) from Infocom Intelligence, a consulting firm involved in technology, strategy, finance and innovation management.  Mr. Rhéaume, Senior Partner, is also a teacher at Télé-université (TELUQ) and École de technologie supérieure.  He teaches finance, management and innovation management.  He is a contributor to La Presse Affaires, Les Affaires, Seeking Alpha and he was a contributor to Techvibes and LesNews.  He is a PhD candidate in innovation management at ÉTS in the fields of corporate training; corporate universities and the innovation dilemma Buy versus Build.  He has published both in academic and professional sectors in strategy, finance, innovation management and technology.  He is the editor of the blog Infocom Analysis.

Table of Contents

1-    Most promising start-up of the Quarter: Azzimov

2-    Best application of the Quarter

3-    Mergers and acquisitions in the infocom sector

4-    Most popular blog post of the Quarter

5-    Analysis on the dilemma Buy vs Build innovation (my PhD thesis topic)

6-    Forthcoming Issues of the Bulletin

Contact us for more information about our services
www.infocomintelligence.com
Best regards,
Louis Rhéaume
Infocom Intelligence and Infocom Analysis
louis@infocomintelligence.com
514-528-6422
Twitter: @InfocomAnalysis


Entrevue avec le fondateur de AZZIMOV: l’une des entreprises en démarrage les plus intéressantes au Canada

flvimg-en

Nous nous sommes entretenus avec le président-fondateur d’AZZIMOV, Benoît L’Archevêque,  entrepreneur en série qui fait sa marque dans la publicité de chaînes de restaurants et d’entreprises de commerce de détail depuis 22 ans. AZZIMOV est une start-up de Montréal dans le quartier Rosemont qui accumule les honneurs.  Récemment, elle a été choisi dans le classement RED HERRING Top 100 Global (Most innovative startups).
1-Pouvez-vous me donner quelques statistiques pour connaître vos activités ?

Azzimov a été créé en 2011.
Employés en Amérique du Nord : 17
Employés en Chine : 3 employés Azzimov et 12 de la division Innovation

Nous avons développé la technologie Azzimov durant les deux dernières années. 3 700 000 $ ont été investis à ce jour.

Nous sommes en ligne, sans aucune forme de commercialisation, depuis mars 2013 sous l’adresse azzimov.com

Nous commencerons la commercialisation à la mi-janvier 2014.

Toutefois, la plateforme Azzimov connaît un succès organique. Nous avons commencé en mars avec 4 000 visites et avons reçu plus de 200 000 visites au mois d’octobre 2013.

Nos revenus actuels tournent autour 250 000 $, mais devraient prendre leur envol en 2014 avec la commercialisation de la plateforme américaine, européenne et chinoise.

Nous avons une technologie de navigation sur le Mobile en attente de brevet qui est absolument unique. Cette technique de navigation que nous appelons le « Two Touch Navigation » permet à une personne d’obtenir des informations très précises, celle-ci s’ajustant au contexte de la recherche en temps réel en plus de correspondre à vos choix personnels.

2-Qui sont vos clients les plus importants?

China Telecom a choisi Azzimov comme plateforme de magasinage Web et Mobile. La plateforme est en service depuis la mi-septembre.

Nous ne pouvons divulguer pour l’instant les autres joueurs majeurs avec qui nous négocions. Toutefois, nous pouvons confirmer que nous discutons sérieusement avec des acteurs majeurs de la téléphonie, tant au Canada que partout dans le monde. Nous discutons aussi avec des institutions financières qui aimeraient diversifier leur offre de services. Je ne peux en dire plus pour l’instant.

3-Quels sont vos principaux défis actuellement ? 

Nous avions plusieurs défis technologiques que nous avons réalisés ces deux dernières années. Indexer des produits simplement en lisant une page Web, déconstruire l’information en ne retenant que les éléments pertinents en oubliant la structure pour permettre l’agrégation de base de données hétérogènes, reconstruire de façon intelligente pour permettre une navigation auto-apprentissante et personnalisée a été un défi de taille que notre équipe a relevé avec brio.

Donc, en ce qui concerne l’aspect technologique, bien qu’il y ait toujours quelque chose à améliorer, les défis sont derrière nous.

Il nous reste deux défis qui sont étroitement liés. Le défi financier et le défi de la commercialisation auprès des consommateurs et des marchands.

Notre objectif étant de devenir le plus grand portail de recherche de produits au monde, cela nous impose d’être capables de nous financer correctement.

Le financement est une préoccupation constante d’une entreprise comme Azzimov.com.

Nous lançons actuellement notre deuxième tournée de financement et nous recherchons entre 5 et 10 millions de dollars.

4- Vous êtes un entrepreneur en série. Est-ce un de vos objectifs de vendre l’entreprise à de plus grands joueurs québécois ou américains (à court ou moyen terme), si une belle offre se présentait?

En effet, je suis un entrepreneur en série. Toutefois, je possède encore chacune des entreprises que j’ai créées avec mes associés.

Je suis un homme d’affaires, mais j’ai aussi une conscience sociale. Je me définis comme un entrepreneur responsable.
5-Allez-vous diversifier vos activités dans des domaines connexes à la recherche de produits sur le Mobile? Si oui, pouvez-vous nous en parler?

Oui, nous avons de nombreuses autres idées, car la philosophie centrée sur le produit nous permet d’envisager de nouveaux modèles.

De plus, la technologie d’intelligence artificielle d’Azzimov comprend le contexte de la recherche, ce qui nous permet de peupler les boutons de navigation de façon dynamique pour répondre au contexte de la recherche.

La technologie Azzimov est totalement novatrice, car elle permet de croiser tous les types de données. Ainsi, nous pouvons sans aucune difficulté mélanger des données de sites différents, de produits différents, y mettre des personnes, des articles de journaux, bref, pour nous chaque objet, personne, article, texte est composé d’éléments le composant. Chacun de ses éléments peut être partagé par plusieurs objets, personnes ou autres.

Ainsi, « Blanc » peut devenir une couleur, une marque, un nom, etc.

De ce fait, nous pourrons amalgamer le magasinage, l’information et le social tout en un, que ce soit sur le Mobile ou sur le Web.
6-Où voyez-vous Azzimov dans deux ans? Que voulez-vous réaliser?

Pour l’instant, nous voulons devenir le plus grand portail de recherche de produits au monde en reproduisant l’expérience de magasinage entre un consommateur et le marchand. Ainsi, un consommateur pourra trouver un produit et demander en un clic à tous les marchands étant géolocalisés près de lui une soumission, une information. Pour le marchand, cela représente une occasion en or de parler à un client potentiel en temps réel, quand le besoin se présente. Ce qui représente des économies de temps et d’argent pour les consommateurs et des économies de temps et d’argent pour les marchands.

De plus, nous voulons pousser le concept de magasinage social au point où les commentaires affichés sur un produit seront ceux de gens que vous connaissez et non de gens qui pourraient très bien être payés pour faire de bons ou de mauvais commentaires sur ce produit.

De cette façon, chaque décision d’achat en sera d’autant plus facile, car vous aurez un avis contextualisé et personnalisé.

Description AZZIMOV

Le premier produit spécialisé en plateforme de recherche dans le monde.

Les consommateurs trouvent le produit qu’ils ont besoin.

Les marchands achètent les mots clés qu’ils recherchent.

AZZIMOV a imaginé et repensé le commerce électronique pour le web et le sans-fil du début à la fin.

AZZIMOV recrée l’environnement commercial sur le web et le sans-fil en mettant chaque produit au centre de la conversation, et en redéfinissant le futur du commerce.  Maintenant, les gens peuvent facilement faire de la recherche, recommander, aider, comparer, partager et localiser; pour faire de meilleures décisions provenant des informations contextuelles uniques de la communauté globale et des amis qu’ils connaissent personnellement.

AZZIMOV a été créé pour comprendre et servir les clients de la façon la plus personnalisée possible.  En utilisant l’intelligence artificielle, AZZIMOV aide à vous guider pour contextualiser l’information dans le but de prendre les meilleures décisions pour vous.

Louis Rhéaume

Éditeur, Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

10 most popular posts of Infocom Analysis in 2013

The evolution of media consumption [infographic]
Booz & Company Global ICT 50 Study
Juniper Research Forecasts 400M M2M devices by 2017
Google business model analysis
Undervalued US stock indexes
Dashbook, a new application start-up, is targeting the promising Google Glass and smart watch markets
Smartphone usage breakdown
Innovation really generates economic growth
OOHLALA Mobile aims to become the leading mobile platform for college and university students (interview with the CEO)
Exciting New Gadgets in 2013: Gold iPhone 5S, Google Glass and Other Tech For This Year

Louis Rhéaume

Editor, Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

Les industries à forte croissance de l’emploi au Canada

blog_110513_creatingjobs

Voici un tableau de Statistiques Canada qui démontre que les 3 industries avec la plus forte création d’emplois au Canada sont: les soins de santé, la construction, et les services professionnels, scientifique et technique.

Louis Rhéaume

Éditeur, Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

 

History of online education [infographic]

Here is an interesting infographic about online education by Online Schools.com

edtech-history

Louis Rhéaume

Éditeur, Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

Quel est l’état de l’industrie des fonds communs au Québec?

Voici mon article dans la Presse.

http://affaires.lapresse.ca/portfolio/fonds-communs/201310/24/01-4703144-quel-est-letat-de-lindustrie-des-fonds-communs-au-quebec.php

 

Louis Rhéaume

Éditeur, Infocom Analysis

louisfbi@hotmail.com

 

 

Innovation really generates economic growth

innovationeconomicgrowth

Here are the highlights of the report:

Innovation issue

  • The ability to turn ideas into useful new products, services and ways of doing things is the wellspring of prosperity for any developed country
  • The companies that invest most in innovation tend to grow faster than ones that don’t; and the countries that invest most in innovation do as well
  • Nor is it a coincidence that many of the nation’s doing best today in innovation have articulated a clear vision of where they think their future wealth and jobs will come from
  • Countries as diverse as Korea, Finland, Israel and Singapore have sustained a mood of optimism and possibility through the crisis, and given business a sense of the future gains that make investment today worthwhile.

A self-preservation attitude still prevails in the UK

  • Unfortunately the current economic debate in the UK has pushed innovation and questions of long–term growth to the margins
  • But if we want to take advantage of the opportunities on offer in the next decade from new technologies, new markets, and new ways of doing things, we have to face up to the gaps, the failings and the many ways in which institutions and markets aren’t well designed to make the most of new ideas. They stay stuck in the past.
  • It is hard to calculate precisely the size of the gap, but some of the analysis that follows suggests that in the UK, they may be under–investing in innovation to the tune of £38 billion a year.
  • Transformation from industrial decay shows that change for the better can happen relatively quickly where there is the will. Currently, we leave to many as “walking dead” and badly under support those in finance and resources required that show the way forward to ‘regenerate’.

Designing an innovation policy

Nesta’s reports suggest four design principles for effective policy development. 

  • Experimentation. Innovation is a risky business. Breakthroughs only come from a willingness to push at boundaries, to take risks, and, sometimes, to fail. What matters is not backing winning projects every time, but backing a good portfolio of projects. Experimentation is not easy, especially in an adversarial political system that is often very risk adverse due in large part to this inherent nature. Risks need to be taken in the face of huge challenges like ageing or climate change, as well as in making the most of great new opportunities like the Internet of things or synthetic biology.
  • Entrepreneurship. Entrepreneurs are essential to an innovative economy: they don’t usually come up with ideas, but they do work out how to put ideas into practice. Entrepreneurship is also important to good innovation policy-making. The flip–side of an experimental innovation policy is the need for entrepreneurial leadership and challenge within the system. Entrepreneurial leadership within the system can be valuable. These kinds of entrepreneurial figures provide a valuable antidote to consensual policy that works primarily with incumbents.
  • Openness. Good innovation policy cannot be made by government alone and certainly cannot be delivered solely through state bodies. Innovation flourishes when businesses, research organizations, and intermediaries such as standards bodies and trade bodies come together to identify and address major challenges. What is important though is government cannot rely simply on assembling interested groups – this risks capture by incumbents and vested interests, it needs very open platforms where all can participate, working towards their goals but recognizing the essential need of all the diverse participates on the platforms.
  • Ambition. Finally, innovation policy needs ambition, with the right mix of challenge and focus. Government’s power as a leader, as a customer and as a regulator matters as much as its narrow role of a supporter of research and development. Finland, Korea and Israel are all countries that have managed to make this a reality. In all cases, leadership has come from the top but been broadly based.

Social innovation

Social innovations can offer great potential. The wastefulness, in both human and financial terms, of the way we run our healthcare systems, the way we care for old people, and the way we treat the most excluded in society, offers such potential to resolve through the appropriate innovation applications.

The right social innovations could unlock as much value as many great social innovations did in the nineteenth century. During past periods of rapid change, like the mid–to–late nineteenth century, radical social innovation and reform proved huge growth potential. They can once more; we need to move from self-preservation through constant commercialization into community engagement and building sustaining values back into our lives.

Innovation Policy Proposals:

The process of making innovation policy must be future–focused. The value of foresight exercises are recommended which are not great at predicting the future but better at making those who undertake them recognize the future when it manifests itself

Policy also needs to be aligned. A frequent complaint made by foreign businesses looking to make major R&D investments in the UK is that government policy is poorly aligned: helping to orchestrate such things as land, planning, training, supply chain development, and links to universities

It seems UK innovation policy lags behind that of Germany and Japan for example, both of which use grand challenges as a way of organizing and focusing innovative activity.

You can order the full report from their site.

Several recommendations can be applied to other countries such as Canada.

Louis Rhéaume

Editor, Infocom Analysis

louis@infocomintelligence.com

Infocom Analysis new Facebook page / Nouvelle page Facebook

ia logo

 

We now have our Facebook page at:

http://www.facebook.com/infocomanalysis

Get free news and analysis and share with friends! Thanks for clicking on ‘Like’.

—————————————————————————-

Nous avons une nouvelle page Facebook:

http://www.facebook.com/infocomanalysis

Recevez de l’analyse et des nouvelles gratuites.  Partagez avec vos amis! Merci de cliquer sur ‘J’aime’

Louis Rhéaume

Editor/Éditeur

Infocom Analysis

 

Pourquoi la plupart des accélérateurs de firmes en démarrage échoue?

Notre article est disponible sur lesnews.ca

Selon certains experts, dont Peter Relan, entrepreneur en série, 90 % des programmes d’accélérateurs et d’incubateurs ne sont pas rentables!

http://lesnews.ca/technologie/44015-pourquoi-la-totalite-des-accelerateurs-de-firmes-en-demarrage-echoue/

 

Louis Rhéaume

Éditeur

Infocom Analysis

Our new article “Appifier Becoming Serious Contender in App Industry [Interview] ” is available on Techvibes

http://www.techvibes.com/blog/appifier-becoming-serious-contender-in-app-industry-interview-2012-05-31

 

Louis Rhéaume

Infocom Intelligence

louis@infocomintelligence.com

Twitter: @InfocomAnalysis

%d bloggers like this: